Traiter l’aniridie et ses troubles inhérents

Colobome du cristallin, cataracte, glaucome : des pathologies graves associées

L’aniridie est un trouble congénital héréditaire qui peut être associé à diverses anomalies oculaires en plus de l’hypoplasie de l’iris ; qui peut être complète ou partielle. Elle peut se produire en tant qu’anormalité isolée sans aucune implication systémique ou dans le cadre d’un syndrome WAGR. Les troubles de la lentille associés vont de la cataracte au colobome du cristallin en passant par la dislocation de la lentille. L’acuité visuelle est souvent diminuée lorsqu’un strabisme ou un nystagmus sont également présents avec une hypoplasie du nerf optique.

Le glaucome est souvent une pathologie associée et la gonioscopie démontre la présence de la racine d’iris. L’aniridie traumatique est aussi une entité connue et elle peut être accompagnée par des dégâts aux tissus variés intraoculaires.

En ophtalmologie, on traite l’aniridie en fonction des composantes présentes et des troubles qui l’accompagnent. Des anneaux peuvent être implantés et pressés l’un contre l’autre afin de former un diaphragme fermé, une lentille intraoculaire est ensuite implantée. Ces anneaux peuvent être employés lorsque le sac capsulaire est intact. Dans le cas de dégât capsulaire, des implants pour l’aniridie spécifiques sont disponibles.

Cas particulier

Les cas d’aniridie sont souvent associés à une ou plusieurs autres pathologies. Dans le cas qui va suivre évoqué sur le blog d’une ophtalmologue spécialisée dans la chirurgie de la cataracte, le défaut de la lentille est si important qu’il faut prévoir une ablation de la lentille et du vitreux ainsi qu’une trabéculectomie suivie de l’implantation d’une lentille intraoculaire. La fixation de la lentille intraoculaire peut se faire par une technique de collage avec le dispositif. Du fait que la lentille intraoculaire pliable n’était pas disponible, une large incision limbique a été pratiquée afin de faciliter l’intervention et d’insérer aisément le dispositif.

×

Comments are closed.