Lentilles de contact après 40 ans : quelles sont vos options ?

Une fois que l’on atteint la quarantaine, on a l’impression de ne pas avoir les bras assez longs. On éloigne un peu le livre que l’on est en train de lire et maudissant cette police d’écriture trop petite. Ce qu’il se passe en vérité est une perte de l’accommodation. Lorsque l’on est jeune, nos lentilles naturelles ont la capacité de se gonfler, ce qui change le point de focalisation et nous permet d’avoir une vision claire de loin et de près, c’est l’accommodation. Comme le reste de notre corps, le processus de vieillissement affecte les yeux et nos lentilles ont tendance à perdre cette caractéristique.
Nous acceptons que cela soit naturel, mais comment, nous autres porteurs de lentilles de contact, nous adaptons nous à ce changement ? Voici quelques options que nous vous proposons :

Option 1 : à distance uniquement

Vous pouvez corriger les deux yeux pour avoir une vision claire à distance. Vous resterez sans lunettes lorsque vous courez ou que vous regardez un film, mais cela veut dire que ce que vous tenez près de vous semblera flou. Vous aurez besoin de choisir parmi les innombrables modèles de lunettes de vue pour vous assister dans votre lecture et dans vos tâches « courte-distance ».

Option 2 : multifocale

Il existe quelques lentilles de contact multifocales sur le marché. Différents designs sont employés pour offrir la correction de près et à distance en une seule lentille. Certains patients adorent ces multifocales tandis que d’autres n’ont pas cette chance. En règle générale, la vue à distance n’atteint pas 20/20 de près ou de loin, mais l’aspect multifocal donne une vision optimale à mi-distance (devant l’ordinateur par exemple). Nombreux sont les patients qui optent pour cette correction au détriment de la vision à distance.

Option 3 : monovision

Un des deux yeux (généralement l’œil dominant) est réglé pour corriger la vision à distance tandis que l’autre œil s’occupe de la vision de près. Chez la plupart des gens, le cerveau choisira automatiquement l’œil auquel s’intéresser. Cela peut prendre quelques temps pour votre cerveau pour pouvoir s’ajuster, essayez les quelques jours au moins avant de vous faire une idée.

×

Comments are closed.