Lasik : préopératoire

Tests et examens préopératoires

Le patient doit subir quelques tests ophtalmiques compréhensifs effectués par un praticien expérimenté de la chirurgie réfractive qui conseillera le patient et lui indiquera s’il est un bon candidat au Lasik.

Plusieurs machines permettent d’évaluer non seulement la forme de la cornée et la surface mais également le côté opposé. Cela permet de donner une meilleure idée de l’état de la cornée où le laser sera appliqué. Ces tests donnent une meilleure appréciation de la sûreté de l’opération.


La pression intraoculaire est ensuite mesurée et la présence d’une infection éventuelle vérifiée.

Une part importante de l’examen est la rétine et le nerf optique. Si tout va bien et que rien n’handicape la vision, il est possible de procéder à la chirurgie.

Pour un patient diabétique, si le niveau de sucre est contrôlé et que la rétine est en bon état, le Lasik peut être utilisé chez ce patient. Si en revanche quelque chose porte à croire que le patient aura une détérioration de la vision dans le futur proche, il est préférable de contrôler tous ces facteurs avant de procéder à l’opération.

De manière générale, une personne d’environ 18 ans avec des yeux normaux peut bénéficier de l’opération Lasik.

Antécédents médicaux

 

Avoir un historique de la santé de ses yeux est important pour détecter toute pathologie qui peut affecter le résultat de la chirurgie Lasik. Les maladies systémiques comme le diabète et les maladies auto-immunes peuvent contrarier la guérison.

Les patients qui présentent une pathologie à risque doivent être informés des risques encourus. Si la chirurgie est envisagée par ces patients, plus d’informations doivent être collectée avant la réalisation de l’opération.

×

Comments are closed.