Implant Phake

Cliquez + pour afficher le contenu du paragraphe

La pose d’un implant phake permet de traiter certaines anomalies de l’œil, comme la forte myopie que le laser ne peut traiter. Elle consiste à insérer, à l’intérieur de l’œil, une petite lentille artificielle correctrice, appelée « implant phake », qui va permettre de corriger la vision. Cet implant sera introduit dans la partie antérieure de l’œil sans opérer le cristallin.

L’implant phake va fonctionner exactement comme une lentille de contact, la différence est que l’implant est placé à l’intérieur de l’œil, devant ou derrière la pupille. Cette intervention est conseillée avant 50 ans.

La pose d’un implant phake permet :

  • de corriger des anomalies optiques importantes, qui ne peuvent pas être traitées par le LASIK ;
  • de récupérer une vision suffisante sans port de lunettes ni lentilles.

Elle est préconisée :

  • quand la cornée est très fine ou asymétrique et ne permet pas un LASIK ;
  • dans le cas d’une maladie de la surface oculaire
  • lorsque le défaut visuel est important et ne peut être traité avec le LASIK : dans le cas de myopies entre – 8 et – 24 dioptries, hypermétropies au delà de 4 dioptries, Astigmatismes importants.

Les deux yeux ne peuvent être opérés en même temps mais à quelques jours d’intervalle. Une surveillance régulière annuelle est recommandée aussi longtemps que l’implant restera dans l’œil.
Il faut savoir que L’opération n’empêche pas l’évolution naturelle de la myopie, ou de l’hypermétropie ou de l’astigmatisme traités. Ainsi il est recommandé que l’anomalie soit stable avant de prévoir l’opération, pour éviter le risque de la voir réapparaître en partie après l’intervention. Un œil myope reste fragile. De ce fait, les patients sont appelé à assuré un contrôle continu.

Une surveillance rigoureuse et un examen clinique chez un ophtalmologiste est indispensable pour s’assurer de la bonne tolérance de l’implant à très long terme. Nous vous conseillons un contrôle, une fois tous les 6 mois aussi longtemps que l’implant est présent à l’intérieur de l’œil.

L’acuité visuelle sera simplement améliorée mais pas supérieure à celle qu’on obtient grâce aux lunettes ou lentilles de contact avant la chirurgie.

Le résultat visuel final n’est définitif et stable qu’au bout de plusieurs semaines. Aucune régression de l’effet obtenu n’a été constatée.

Le port de lunettes de façon occasionnelle peut s’avérer nécessaire après une chirurgie car l’implant peut être un peu sur ou sous-correcteur, cependant ces lunettes seront beaucoup plus fines et ne seront utiles que dans certaines situations qui nécessitent une vision précis.

Cette chirurgie ne peut pas corriger la presbytie. Le port de lunettes pour la vision de près restera donc indispensable après 45 ans environ.

Un bilan préopératoire est indispensable pour déterminer la meilleure technique opératoire, le bilan consiste en une consultation ophtalmologique :

  • Analyse et comptage des cellules endothéliales par microscopie spéculaire de cornée ;
  • Etude de la partie antérieure de l’œil ;
  • Consultation avec l’anesthésiste : Vérifier l’absence de contre-indication à cette intervention et à l’anesthésie ;
  • Il faut éviter le port de lentilles rigides ou flexibles au moins 3 semaines avant de réaliser votre bilan ;
  • Il est conseillé d’éviter le maquillage 48 heures avant ;
  • Il est souhaitable d’être muni de vos lunettes et les références de vos lentilles.

 Il faut se présenter à jeun ; Cette opération chirurgicale est indolore avec une anesthésie générale mais brève ; La durée de l’intervention est en moyenne de 15 minutes par œil. L’Hospitalisation est en ambulatoire habituellement d’une demi-journée. Le deuxième œil est généralement traité une semaine plus tard.
La vue est tout de suite améliorée et continue de s’améliorer, les semaines qui suivent avant de se stabiliser. Une rougeur ou irritation peut se manifester après l’intervention, qui finira par disparaitre dans les heures qui suivent.

Il est fortement conseillé de ne pas se frotter l’œil opéré durant les premières semaines après l’opération. Dans tous les cas, il faut se conformer à la prescription du chirurgien.

La reprise du travail peut se faire des le surlendemain et l’activité sportive au bout dune semaine. N’hésitez pas à consulter notre chirurgien pour toutes vos questions. Envoyez-nous votre message !

L’implant est conçu pour rester définitivement dans l’œil. Cependant il peut être enlevé dans des cas exceptionnels de mauvaise tolérance. La chirurgie d’un implant phake, comme tout autre n’est pas sans risque Même si celui-ci est très faible, des complications sont possibles, bénignes ou graves.

Une infection n’est pas impossible (de l’ordre de 1 cas sur 1000). Dans ce cas, des soins particuliers seront nécessaires allant jusqu’au repositionnement ou le retrait de l’implant.

Un dépistage et un suivi post-opératoire régulier et prolongé est donc indispensable.

Tarifs

Pour toutes vos questions et pour demander un devis, merci de nous contacter via le formulaire